Portes-ouvertes chez Almac

Portes-ouvertes chez Almac

almac, BA 1008, VA 1008, Enrique Luis Sardi

Almac BA 1008 a ouvert ses portes à un public de passionnés. Ce sont essentiellement des horlogers de la région qui ont fait le déplacement mais également de futurs utilisateurs proche des lacs de plaine…

BA 1008, sardi innovationA l’occasion de la première journée d’Open-House, il m’a été possible de rencontrer l’homme se cachant derrière le renouveau du design d’Almac. Soit plus précisément Enrique Luis Sardi, directeur et propriétaire de Sardi Innovation. Cette entreprise milanaise est à l’origine du look ravageur des SwissNano, ayant très largement inspiré la conception de la nouvelle fraiseure en barre ultra-compacte BA 1008. La ressemblance ne touche pas uniquement l’aspect mais également la conception et la construction puisque pas moins de 80 % de la machine BA 1008 est identique à celle des Swissnano.

Quoi de neuf dans l’aspect?

La BA 1008 reprend donc l’allure colorée des Swissnano avec toutefois une approche d’apparence plus sérieuse avec un nobre noir surmonté par un bandeau doré. Cette couleur noire pour faire oublier sa longueur accrue et le doré pour bien signifier la destination de l’objet à savoir l’horlogerie.

C’est donc non seulement une nouvelle image qui est présentée par Tornos et Almac mais aussi une vision stratégique axée sur une meilleure rentabilité dans la production, une rationalité dans la fabrication et un air de renouveau.

VA 1008, Enrique Luis Sardi, AlmacDe plus le logo Almac redessiné pour l’occasion a été partiellement intégré dans le VA 1008, en tout cas le “A”, utilisé comme un ruban bleu entourant verticalement la machine. Cette même idée de ruban est intégré dans la BA 1008 et coloré en «or» pour bien marquer que cette fraiseuse en barre est véritablement conçue pour les horlogers. De plus le designer Enrique Luis Sardi a voulu apporter une touche personnelle à ces machines… Ainsi dans le centre d’usinage de précision VA 1008 il a apposé sur le devant de la machine une sorte de gros bouton d’or que chaque client-utilisateur peux configuer à sa guise, par exemple «Fabriqué pour Ulysse Nardin par Almac», le tout accompagné d’un fanion suisse.

Certes l’aspect d’une machine est important, mais dans le cas des Swiss Nano et plus spécifiquement dans la BA 1008 et la VA 1008 il s’agit aussi de doper la convivialité, de donner plus de liberté à l’opérateur et surtout du plaisir au travail par un accès simple et aisé aux fonctionnalités de la machine. Dans le centre d’usinage VA 1008, une nouvelle conception du magasin d’outils, une simplification de l’arrivée du courant électrique sur la machine soit par le haut ou le bas et un accès simplifié aux bac à copeaux.

Nouveau look de la Cyklos

Enrique Luis Sardi m’a aussi confié qu’il s’attaquera bientôt au relookage complet de l’autre outsider de la marque Tornos, soit Cyklos. Ainsi il semblerait que dans le cas de ces installations de traitement de surface, Tornos aurait l’intention de revoir complétement la conception de ces installation pour les rendre plus modulaires. Et par voie de conséquence rendre la fabrication de ces modules possible dans des ateliers différents… Mais ça c’est de la musique d’avenir, on en saura certainement plus lors des prochains salons où Tornos aura un stand, soit notamment Simodec qui se déroulera du 25 au 28 février 2014 ou au SIAMS (6 – 9 mai 2014).

By Jean-René Gonthier

Source: www.msm.ch



Comments are closed.